SDIS 89 >  Le SDIS >  Des moyens en phase avec les risques >  Des moyens performants au profit de la sécurité des icaunais >  Les moyens de lutte contre les feux urbains

Les moyens de lutte contre les feux urbains

VPI21

Le Véhicule de Première Intervention (VPI)

Le véhicule de première intervention est un engin  destiné à intervenir en milieu urbain, et principalement en secteur sauvegardé. Sa faible capacité de tonne d’eau – 400 litres - , et son équipage – 4 hommes -  ne permettent plus de répondre efficacement aux obligations réglementairement de lutte contre les feux en espaces clos ou semi-ouvert, ces engins dont le plus souvent systématiquement renforcés par un engin-pompe à 6 hommes, ou  utilisés pour des opérations diverses . Deux de ces véhicules sont affectés, en milieu rural,  dans les centres de première intervention de Chemilly et de Venoy, intégrés en première intention pour la mission SAP.

DSC_0010


CZ7_6147

 

 

Le Fourgon Pompe-Tonne Leger (FPTL)

Grâce à un faible encombrement, mais grâce à des capacités hydrauliques importantes, le fourgon-pompe tonne léger est un engin de premiers secours destiné à  lutter contre les incendies et assurer des opérations de sauvetage en milieu urbain. Son équipage de 6 hommes peuvent  assurer simultanément les missions d’attaque des incendies de structures, de sauvetage de vie humaines  mais également de soutien technique.  Le FPT léger est l’engin de base de la lutte contre les incendies en milieu urbain.

 CZ7_6149

 


 DSCN3491

 

Le Fourgon-Pompe-Tonne (FPT) 

Le fourgon pompe tonne est un engin de première intervention utilisé pour la lutte contre les incendies en milieu urbain ou semi-rural ainsi que pour les opérations de sauvetages élémentaires. Il dispose d'une citerne d'eau dont la capacité varie entre 2500 et 3000 litres.  Sa pompe. entraînée par le moteur de traction de l'engin débite 1500 ou 2000 litres par minute à une pression nominale de 15 bars.  Le Fourgon-pompe tonne reste l’engin de base de  la plupart des centres de secours du département.

DSCN3508


CZ7_6142 

 L’échelle pivotante automatique de 30 mètres surbaissée (EPA 30 S) 

Au nombre de deux dans le département, ces échelles sont basés dans les centres de secours d’Auxerre et de Sens, villes dont le tissu urbain est le plus dense et où la hauteur des immeubles nécessite selon les cas l’utilisation de tel moyen. L’échelle aérienne est avant toute chose un engin de sauvetage de personnes. L’EPA peut également être utilisée comme tour d’eau lors des incendies importants, grâce à sa lance canon, fixée sur la plate forme et  qui débite 2000 litres/ mm.

CZ7_6144


_DSC0253

L’échelle pivotante semi-automatique (EPSA) 

D’un gabarit plus petit, l’EPSA a également une hauteur d’atteinte inférieure à une EPA. Au nombre de sept dans le département, ces échelles disposant de plateforme sont en service dans les centres de secours d’Avallon, Joigny et Tonnerre. Trois autres EPSA 24 sont en service dans les centres de secours de Saint-Florentin, Saint-Sauveur et Sens. Il est à noter que le centre de secours d’Auxerre dispose d’une EPSA de 18 mètres. D’un gabarit plus petit, cette échelle qui intervient principalement dans la vielle ville, à remplacer une échelle sur porteur.

 _DSC0258

 

_DSC0033

 

_DSC0035

 

CZ7_6132

 

CZ7_6135

 Texte et photos : © Djamel Ferrand – Sapeurs-pompiers de l’Yonne

Facebook