SDIS 89 >  Conseils

Conseils

DAAF

Détecteur Avertisseur Autonome de Fumées... Indispensable et obligatoire pour protéger les siens ! 1 incendie toutes les deux minutes en France ; 10 000 personnes victimes chaque année ; Environ 500 décès par an, dont 30 % d'enfants ; 70 % des décès surviennent lors d'un incendie nocturne. Attention aux idées reçues, 80% des décès sont dus aux fumées. On meurt asphyxié avant d'être brûlé! Depuis le 9 mars 2015, par décret en Conseil d’Etat du 10 janvier 2011 (télécharger le décret en PDF), l'installation d'un détecteur avertisseur autonome de fumées (DAAF) par logement est obligatoire. Un DAAF permet de détecter, dès le début du développement du feu, les premières fumées et ainsi d’avertir par un signal sonore puissant les occupants du logement, notamment la nuit, lorsque le niveau de vigilance dans la maison est au plus bas. Où installer le ou les DAAF ? Aucune habitation ne ressemblant à une autre (distribution des pièces, superficie, un ou plusieurs niveaux...) il est pratiquement impossible de définir une solution unique. Néanmoins quelques principes ou règles et un peu de bon sens doivent permettre de faire les bons choix d'implantation pour son ou ses détecteurs de fumée. Les endroits à privilégier. Au plafond car la fumée étant plus chaude que l'air ambiant elle monte et s'accumule en partie haute de la pièce.  Au centre du plafond est le meilleur emplacement possible avec la possibilité de se décaler sur les bords sans jamais s'approcher à moins de 60 cm de ceux-ci.  Positionner le détecteur de fumée au plus près de la ou des chambre(s) principale(s). La loi impose un détecteur de fumée au minimum par habitation quelqu'en soit la superficie et le nombre d'étage. Cela semble suffisant pour les petites surfaces inférieures à 60 m2 (studio-chambre d'étudiant-appartement ou petites maisons de deux trois pièces sur un seul niveau) mais au delà il est vivement recommandé d'augmenter le nombre de détecteurs de fumée, pour permettre la rapidité de déclenchement de l'alarme. Quel type de détecteur choisir ? Les DAAF à la norme NF (Norme Française) et EN 14604 sont gages de qualité. Il existe des détecteurs uniquement marqués CE (Certification Européenne) qui sont très fiables, mais attention aux offres de détecteur à très bas coût qui ne sont pas toujours de bonnes affaires. Il faut compter à minima 20 euros par détecteur. Il est préférable d'acquérir des détecteurs avec des piles d'une autonomie de 5 ans ou 10 ans. Qui doit installer un DAAF ? C’est l’occupant du logement (qu’il soit ou non propriétaire) qui devra procéder à l’installation et à l’entretien des détecteurs de fumée. Mais cette obligation incombe au propriétaire non occupant notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées.  Que faire en cas de déclenchement du DAAF ? L’incendie se déclare chez vous et vous ne pouvez pas l’éteindre • évacuez les lieux pour éviter une intoxication : la fumée tue ! • Fermez la porte de la pièce en feu, puis la porte d’entrée de votre logement. • Prévenez les sapeurs-pompiers. • Faites évacuer, s'il y a lieu, rapidement vos voisins . • Signalez-vous auprès des sapeurs-pompiers à leur arrivée sur les lieux. L’incendie se déclare chez vous : vous ne pouvez pas évacuer les lieux car la fumée est dense à l’intérieur de votre maison ou appartement ou L’incendie se déclare chez votre voisin : vous ne pouvez pas évacuer l’immeuble car la fumée est dense dans les zones de circulation desservant les appartements • Réfugiez-vous, avec vos proches, dans une même pièce de votre maison ou appartement. • Fermez et calfeutrez la porte à l’aide de tissus humides. • Prévenez les sapeurs-pompiers. • Manifestez-vous à la fenêtre. Dans tous les cas : • Ne cherchez pas à évacuer en empruntant des couloirs ou des escaliers enfumés. • Baissez-vous s’il y a de la fumée, l’air frais est au sol 

Lire la suite.