SDIS 89 >  Accueil >  Actualités >  Des écoliers ont découvert le centre de secours de Toucy

Des écoliers ont découvert le centre de secours de Toucy

Les CM1 et CM2 de l’école Hollier-Larousse poursuivaient leur programme « Apprendre à porter secours » avec une découverte du centre de secours de Toucy.

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459211

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459216

Pour une « mission éducative » similaire en fin d’année dernière, les sapeurs-pompiers de Toucy avaient reçu une trentaine d’enfants du centre de loisirs des P’tits Larousse. Hier après-midi, c’est au tour de 54 CM1 et CM2 de l’école Hollier-Larousse de débarquer au centre de secours. Dans le feu de l’action et des questions des enfants.

Véronique Cheminant, directrice de l’école élémentaire, et sa collègue Fabienne Durville, accompagnent les petits visiteurs. « C’est lié au programme de cycle 3 “Apprendre à porter secours”, que l’on aborde depuis décembre. En classe, on a étudié le confinement puis on a été amené à parler des pompiers », commente la directrice.

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459212

Animateur en chef de l’opération, l’adjudant Vincent Poupelard attaque sa 21e année chez les pompiers. « Pas mal », rétorque un écolier, admiratif du volontaire devenu professionnel.

L’animation se veut d’abord théorique. Le tableau blanc est de sortie pour briefer les jeunes invités du jour. « Au moment de l’appel, qu’allez-vous dire en premier?? », demande l’adjudant. L’adresse, celle « de là où l’on est », a raison d’ajouter Salomé, en CM2. Puis ce que l’on a vu et « le nombre de blessés », mentionne Eva. Enzo, lui, rappelle la nécessité de se situer. « Des fois, il y a des numéros sur la route, ça peut nous aider. » Se lancent ensuite les ateliers mêlant la visite du centre, d’une ambulance et de l’imposant camion-citerne feux de forêt, à la cuve de 4.000 litres d’eau.

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459215

Question matériel de lance à incendie, « vous avez le jet bâton, diffusé ou de protection », énumère Louison Guillaumot, sapeur de 18 ans. Dix-huit, comme le numéro à composer en cas d’urgence, au même titre que le 112 (européen) et le 15 (Samu). « Le 15, on conseille de le retenir en priorité », précise Véronique Cheminant.

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459214

« Le travail de l’ombre »

Au fil de l’entretien (« Il va vite, le camion?? »?; « Faut un permis spécial?? »), les écoliers comprennent que la priorité accordée aux sirènes et gyrophares ne doit pas prendre le pas sur la sécurité. « On ne roule pas vite comme dans les films ou à la télé. C’est comme les extraterrestres et Harry Potter, ça n’existe pas », tranche l’adjudant Poupelard. Qui tenait à « véhiculer une image réaliste et fidèle à ce que l’on fait ». Sans oublier « toute la préparation, l’entretien, le suivi des opérations… Le travail de l’ombre. Les pompiers ne font pas qu’aider les gens. » Ils suscitent des vocations, aussi. Tiens, Evan lève la main. « Comment on fait pour être pompier?? » Le CM2 peut, comme tout intéressé, s’adresser à la caserne la plus proche. 

Puisaye -toucy -centre -de -secours -pompiers -intervention -cm 1-cm _2459213

 

Texte et photos : © Yonne républicaine