SDIS 89 >  Accueil

Accueil

Actualités


Les numéros d’urgence

 Qui appeler ? 18 ou 112 : les sapeurs-pompiers vous écoutent en cas incendie, d'accident de la route ou de la voie publique, pour toute personne en détresse, pour la protection des biens et de l’environnement.  15 : le SAMU vous écoute pour le conseil et les urgences médicales. 17 : la gendarmerie ou la police vous écoutent pour votre sécurité et celles de vos biens, et en cas de troubles à l’ordre public. Ces services sont complémentaires et se retrouvent bien souvent ensemble sur les mêmes interventions, dans le cadre de leurs missions respectives. Ces trois services que vous pouvez joindre par téléphone fixe ou portable travaillent en étroite liaison. Si vous vous trompez de numéro, votre appel sera orienté vers le service compétent. Dans quel cas appeler les sapeurs pompiers ? Feu, explosion, fuite de gaz, accident (route, avion, déraillement...), blessés ou malades dans un lieu public, noyade, asphyxie, effondrement, inondation... et dans tous les cas où une vie est en danger. Attention : appelez le 18, n'en abusez pas ! Le centre de traitement de l'alerte "18" reçoit les appels pour tout le département. Pour garantir l'efficacité des secours, il ne doit pas être encombré d'appels inutiles ! Que dire ? Une alerte précise permet de déclencher rapidement des secours adaptés. Dans tous les cas, n'oubliez pas que votre interlocuteur ne sait rien et ne voit rien de ce qui se passe près de vous et que les moyens qu'il mettra à disposition dépendent de ce que vous direz. Nature de l'appel (feu, accident, explosion, ...) Lieu précis (ville, rue, numéro, immeuble, étage, appartement, digicode,…) Votre numéro de téléphone (pour vous rappeler en cas de besoin). Les risques majeurs (risque d'explosion, ...) Le nombre et l'état des victimes.  Attendre les instructions. Ne jamais raccrocher le premier

Lire la suite.

Le SDIS de l’Yonne recrute


Employer un sapeur-pompier volontaire, vous aussi ?

Être sapeur-pompier volontaire et exercer une activité professionnelle n’est pas incompatible. En accord avec le chef du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) ainsi que l’employeur, il est possible d’établir un planning de disponibilité afin de pouvoir allier les deux. En contrepartie, l’employeur contribue à la qualité des secours et bénéficie d’avantages fiscaux pour l’activité du sapeur-pompier volontaire prise sur le temps de travail. Associer volontariat et activité professionnelle Autorisations d’absence Un aménagement du planning de la disponibilité du sapeur-pompier volontaire peut être envisagé en concertation avec le chef du centre d’incendie et de secours, en fonction des besoins de l’entreprise. La délivrance, par l’employeur, des « autorisations d’absence » au volontaire afin de lui permettre de participer, pendant son temps de travail, à : des actions de formations, des missions opérationnelles. Ces autorisations d’absence peuvent être refusées lorsque les nécessités du fonctionnement de l’administration ou de l’entreprise s’y opposent. La programmation des gardes des sapeurs-pompiers volontaires établie sous le contrôle du directeur départemental des services d'incendie et de secours est communiquée à leurs employeurs, s'ils en font la demande. Conventions de disponibilité La possibilité de fixer les conditions de la disponibilité pour la formation et les missions opérationnelles par convention avec le service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Librement négociée et conclue entre l’employeur public ou privé et le SDIS, la convention de disponibilité : veille à s’assurer de la compatibilité de la disponibilité avec les nécessités du fonctionnement de l’entreprise ou du service public, offre, au cas par cas, des possibilités d’aménagement selon la situation professionnelle du volontaire. Elle représente un double intérêt pour l’employeur : elle précise les activités et conditions ouvrant droit aux « autorisations d’absence », elle détermine un seuil d’absence au-delà duquel les nouvelles autorisations d’absence donnent lieu à des compensations financières. Les outils et avantages offerts aux employeurs publics et privés Des avantages fiscaux et des compensations financières pour l’activité du sapeur-pompier volontaire prise sur le temps de travail. Au titre de l’assurance incendie : bénéfice d’un abattement de 10% maximum sur la prime d’assurance dommages incendie. Se rapprocher de votre agent d’assurance, qui pourra demander une copie de la convention de disponibilité signée avec le SDIS. Par convention avec le SDIS : possibilité d’obtenir des compensations financières au-delà d’un seuil d’absence défini au préalable d’un commun accord. Au titre de la subrogation : possibilité de percevoir, en lieu et place du sapeur-pompier volontaire, les vacations horaires de celui-ci en cas de maintien de sa rémunération et des avantages y afférents (et dans la limite de ceux-ci) durant son absence pendant le temps de travail effectif. Au titre du mécénat (uniquement secteur privé) : possibilité de bénéficier, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires, d’un abattement d’impôt sur le revenu égal à 60% du montant équivalent à la rémunération du sapeur-pompier volontaire (et aux charges sociales afférentes) qui a été maintenue pendant la mise à disposition du salarié à titre gratuit durant son temps de travail effectif pour des missions opérationnelles. Au titre de la formation professionnelle : Employeur public : possibilité d’inscrire la formation des sapeurs-pompiers dans les priorités des plans de formations des ministères, administrations publiques et établissements publics. La formation est alors intégralement prise en charge par le Sdis. Employeur privé : possibilité d’admettre, au titre du financement de la formation professionnelle continue, la part de la rémunération et des charges sociales correspondant à l’absence pour formation du sapeur-pompier volontaire pendant son temps de travail effectif. Procédures : Etablissement d’un relevé mensuel des heures de mise à disposition du sapeur-pompier volontaire, co-signé par le Sdis et l’employeur, Délivrance d'une attestation annuelle de dons par le Sdis destinée à l’administration fiscale. Plus d'informations : cdspyonne@sdis89.fr

Lire la suite.